Avec l’augmentation de la consommation d’électricité et d’eau des datas centers, – 5% de l’électricité dans le monde et 626 milliards de litres d’eau chaque année –, SNCF et la société Immersion4 ont mis au point une technologie ingénieuse pour limiter l’impact environnemental que représentent les datas centers. Des bacs remplis d’une huile spéciale dans lesquels trempent les serveurs permettent de les refroidir. Cette solution élimine la quasi-totalité de la consommation en électricité utilisée en temps normal pour le refroidissement des serveurs, et n’utilise aucune eau. Une réponse prometteuse à l’enjeu de taille que représente l’impact du digital sur l’environnement, et qui confirme la volonté de SNCF de préserver la planète en limitant au plus possible son empreinte énergétique sur la planète.